Sur les traces de la mémoire: les Pierres d’achoppement
Itinéraire Historique
Praticabilité recommandée: En vélo, À pied
Localisation: outdoor

En occasion de la Journée de la mémoire, la Commune de Parma e ISREC, Institut Storico della Resistenza e dell’Età Contemporanea, en collaboration avec la Communauté Hébraïque de Parma a présenté le “Pierres d’achoppement” de l’artiste allemand Gunter Demning, l’auteur et réalisateur du projet.

L’initiative réalisée dans plusieurs Nations Européennes, consiste en mettre dans le pavé de la ville, une mémoire des citoyens déportés dans les camps d’extermination nazis entre le 1943 et le 1944. Devant les dernières habitations ou aux lieux de travail des victimes des déportations, ces blocs de pierre couverts avec une plaque en cuivre avec les incisions des noms de la personne, l’an de naissance, la date et le lieux de déportation et la date de la mort, si connue. L’expression d’achoppement doit donc être entendue non pas dans le sens physique, mais visuel et mentale, pour faire arrêter et réfléchir tous ceux qui se trouvent à passer même par hasard, près de l’œuvre.

Liste des pierres déposées: pour la famille Della Pergola trois pierres, via Pomponio Torelli 10 (dal 2017); pour les soeurs Levi deux pierres, via Bixio 116 (dal 2017); pour la famille Polizzi quatre pierres, vicolo Santa Maria 6 (dal 2017); pour la famille Fano six pierres, strada del Quartiere 9 (dal 2017); pour Nullo Foà une pierre, Piazza Garibaldi 1 (dal 2018); pour Renzo Mosé Levi une pierre, via Cavallotti 30 (dal 2018); pour Giuseppe et Sergio Barbieri deux pierres, viale delle Rimembranze 36 (dal 2018); pour Ulda Camerini une pierre, via Duca Alessandro 56 (dal 2018). Les dernières pierres posées le 6 février 2019 crées par les élèves du Liceo d’Arte “Paolo Toschi”, seront successivement changées par celles originales réalisées par l’artiste Gunter Demnig. pour Samuel Spritzman une pierre, Strada Martiri della Libertà; pour Luigi Longhi une pierre, Via della Salute 46; pour Doralice Muggia une pierre, Strada dell’Università, 9; pour Ugo Franchini une pierre, Via Pellegrino Strobel. pour Gino Ravanetti une pierre, Via Emilia Est 54 (de janvier 2020); pour Augusto Olivieri une pierre, Viale Bottego 10 (de janvier 2020); pour Gino Amadasi une pierre, Via XX Marzo 11 (de janvier 2020); pour Renzo Ildebrando Bocchi une pierre, Via Bixio 64 (de janvier 2020).
De 27 janvier 2021:
Via A.Saffi Arnaldo Canali, nato nel 1894, arrestato il 13.7.1944, deportato Flossenburg, assassinato il 16.11.1944
Viale Basetti, 12 Michele Valenti, nato nel 1894, catturato nel 1943, Internato Meppen, Liberato il 25.5.1945
Stadio “E. Tardini“, piazzale Risorgimento Renzo Cavallina, nato nel 1921, catturato l'8.9.1943, internato Berlino, liberato il 20.9.1945
Liceo Romagnosi, viale Maria Luigia, 1 Giorgio Nullo Foà, nato nel 1919, arrestato il 29.9.1943, deportato Auschwitz, assassinato il 4.2.1944
Via Bixio 151 Giuseppe Fragni, nato nel 1922, catturato il 15.4.1944, internato Germania, liberato il 25.5.1945
Via Costituente 4/A Piero Iotti, nato nel 1926, arrestato il 15.11.1944, deportato Mauthausen Gusen, liberato il 5.5.1945

Chez le IAT Office de Tourisme Parma Welcome en Piazza Garibaldi on peut trouver un plan avec toutes les pierres posées.

Français
  • Italien
  • Anglais
  • Français