Parme en vélo
not found

Services publics


Parma (PR)
+39 0521218889

turismo@comune.parma.it
Itinéraire: Parme Adressé à: adultes et enfants de tous les âges Comment: en vélo Quand: toute l’année Durée: 2/3 heures Du quai du torrent Parme aux parcs de la ville, jusqu’au centre historique pour flâner dans une ville à mesure de cyclistes. On part du point de location des vélos la "Cicletteria" situé à la gare des trains et on poursuit le long Viale Toschi, boulevard qui longe le torrent Parma, en face aux grands arcs du Palais Pilotta, qui a été partiellement reconstruit après les bombardements du 1944 qui l’ont durement endommagés. Tournant à droite et traversant le pont Verdi on arrive en face au grille du Parc Ducal, avec des arbres séculaires qui créent une particulière architecture verte, étudiée et apprêtée en 1560 et successivement agrandi en 1700. Prenant le boulevard à droite on arrive en face au Palais Ducal qui, voulu par Ottavio Farnese en 1561, a été construit sur un projet de l’architecte Vignola; le palais est actuellement siège de l’arme des Carabiniers. Le parc peut être entièrement parcouru en vélo et contient non seulement le petit lac avec au milieu l’historique fontaine du Trianon mais aussi les précieuses statues du Boudard. Prenant la sortie à gauche du lac on s’achemine vers le centre. Laissant l’église de Santa Croce, d’anciennes origines romanes qui surgit le long le parcours de l’ancienne rue Francigena (XII siècle), on parcourt rue d’Azeglio, historique rue de la ville située dans le quartier Oltretorrente. Avant le pont, à gauche, on trouve l’église de l’Annunziata, construite après le 1566. Dépassé le Pont di Mezzo on retourne vers Palais Pilotta pour laisser le vélo dans le râtelier en face à l’Académie des Beaux-Arts. Passant sous les arcs du palais, l’escalier à droite vous invite à visiter la Galerie Nationale, instituée par les ducs de Parme et enrichie avec les achets de Marie Louise d’Autriche, c’est une importante collection de tableaux où remarquable sont les œuvres de Parmigianino, de Correggio, la Scapigliata de Leonardo et la statue de Marie Louise sculptée par Canova. À la Galerie on accède à travers le Théâtre Farnese, œuvre en bois de Giovanni Battista Aleotti. Reprenant le vélo on traverse le pré de Place della Pace (poussant le vélo à la main pour un bref trait) et on poursuit le long rue Melloni où se trouve la Chambre de Saint Paul peinte à fresque par Correggio. Sortant on poursuit le long rue Melloni et on tourne à droite sur rue Cavour, centre du shopping de la ville. Prenant la première à gauche on rejoint Place Duomo pour une visite à la Cathédrale, commencée vers le 1059, consacrée en 1106 et dédiée à la vierge, c’est l'un des édifices romanes plus représentatifs du période. Le merveilleux fresque de Correggio avec l’Assomption de la Vierge décore l’intérieur de la coupole. À côté de la Cathédrale on trouve le Baptistère en forme octogonale où, sur l’architrave du portail nord qui donne sur la place dite de la Vierge, on trouve la date de début des travaux de construction et le nom de Benedetto Antelami qui dirigeait l’œuvre et réalisait presque entièrement la remarquable décoration plastique de l’édifice. Le parcours peut procéder longeant la Cathédrale à droite et rejoignant l’Église de Saint Jean Evangeliste avec sa merveilleuse coupole peinte par Correggio. Tournant à droite on parcourt toute rue Cairoli et on arrive en rue Repubblica, grande rue riche de magasins qui relie le centre avec la rue Emilia. Poursuivant à gauche et rejoint le grand rond-point  avec au centre une imposante fontaine, on tourne à gauche en rue Barilla jusqu’à rejoindre le grille d’entrée du Parc Ex Eridania et Falcone et Borsellino, où se trouve l’ex sucrerie maintenant transformé en Auditorium Paganini, innovant exemple de récupération d’archéologie, projeté et réalisé par l’architecte Renzo Piano. Sortis du parc et parcouru la rue en arrière jusqu’au rond-point, on peut poursuivre sur boulevard San Michele et rejoindre le "Stradone", boulevard Martiri della Libertà, le premier boulevard italien qui s’inspire des modèles français, typique expression de projet urbain illuministe. Parcourant le "stradone" jusqu’à la fin, avant de tourner à droite en rue Basetti, on peut admirer une vue d’ensemble du boulevard avec le point de fuite dans le Casino Petitot. Tournant à droite le long le boulevard Basetti, on poursuit le long boulevard Toscanini et boulevard Mariotti pour tourner au point de départ ou on peut tourner à droite au premier feu et tourner en rue Farini pour retourner en place Garibaldi, centre de la vie de la ville et point de croisement des rues de la ville où se montrent le Palais Communale et le rénové Palais du Gouverneur, avec la tour baroque, la cellule campanaire et les deux cadrans solaires du 1829. Poursuivant sur rue Mazzini le long le fleuve et tournant à droite avant le pont on retourne au point de départ et on rend le vélo.
Français
  • Italien
  • Anglais
  • Français